La rivière de mes souvenirs

La Rivière

Dans une rivière, une maison au milieu des flots. Sur le toit de la maison, un ours assis, songeur. Et s’il faut partir ? Alors partir où, avec qui ?

Les images de ce livre font naître des questions, sans donner de réponse. Un chemin sinueux se déroule, un loup s’y trouve. Plus loin, une luge invite à rejoindre un lac. Les deux compagnons de route partagent un instant merveilleux, jusqu’a ce bord de mer où l’ours fixe l’horizon. À quoi pense-t-il ? Les deux amis se séparent pour aller chacun vers sa destination.

De retour, l’ours retrouve sa maison mais rien n’est plus comme avant : une rivière est passée par là, la rivière de ses souvenirs.

Mori, jeune créateur Taiwanais, est sensible aux mots et utilise un vocabulaire précis. Il choisit cependant de s’exprimer d’abord avec les images. Celles de La Rivière sont inspirées des paroles des chansons qui l’ont accompagné dans ses propres moments de quête. Le texte du livre, créé par la suite, résonne dans une langue autre que la sienne, gardant ainsi intact la poésie de cette traversée initiatique.

.

.

Mêmes petits, les enfants apprennent un jour l’autonomie. Il n’est pas facile de s’arracher à son lit, douillet et familier mais il n’est pas question de rester sur place. Si l’inconnu fait peur, il nous réserve aussi la joie des rencontres qui nous fortifient et nous transforment à jamais.

C’est au moment du retour que les réponses nous viennent comme une évidence : on s’éloigne un peu pour mieux se rapprocher. Un émouvant retour à la source.

à paraître le 17/09/2020 aux éditions HongFei (diff. Harmonia Mundi Livre)