« La Ballade de Mulan », illustré par Clémence Pollet, désormais disponible en chinois

.

Nous avons le bonheur d’annoncer la publication en Chine de La Ballade de Mulan, un album HongFei illustré par Clémence Pollet et qui a remporté le prix international Chen Bochui de la littérature jeunesse à Shanghai en 2015.

Pour ceux qui suivent le parcours de notre maison d’édition et qui s’intéressent à la littérature jeunesse chinoise, l’événement mérite qu’on s’y arrête un peu. En effet, le retour de « Mulan » en Chine n’était pas un scénario écrit d’avance : un premier éditeur important de Pékin (à qui les titres primés par les grands prix ne devaient pas échapper) renonça à sa publication, faute de trouver une bonne façon de l’adresser aux lecteurs chinois. Une aubaine pour les éditions Magic Elephant 魔法象 qui s’attachèrent à le faire, fortes d’un plan réfléchi de la présentation à leurs lecteurs d’une démarche singulière venue de France.

Et effectivement, cet album français a paru « intriguant » aux professionnels chinois qui ont d’abord pu le lire. Il proposait une histoire qu’ils connaissent par cœur, sans que les images y fassent la moindre référence à des représentations existantes et reconnaissables par eux. Mais dans le même temps, les illustrations inédites leur ont paru parfaitement justes et inspirantes au regard de l’esprit du texte original. Difficile de trouver un meilleur cas d’école pour les Chinois curieux du « mécanisme » à l’œuvre chez un illustrateur et un éditeur dans la création d’un livre.

Voilà pourquoi, depuis quelques temps, grâce à l’entremise de M. LIU Yang, l’éditeur de Magic Elephant, j’ai été invité à échanger avec la presse chinoise, notamment professionnelle, afin d’expliquer les choix, la démarche et les intentions éditoriales des éditions HongFei, sans oublier ce que fut mon approche pour établir la nouvelle version de texte de La Ballade de Mulan en chinois moderne que M. LIU m’a demandé d’écrire [à suivre…]

.